Port de Arrecife

Lundi 16 Octobre 2023

Nous partons à l’assaut d’un réparateur Garmin pour le pilote. Pas de spécialiste Garmin sur l’île mais un technicien touche à tout du chantier naval du port doit passer chercher….. et éventuellement trouver la panne….mais seulement Mercredi matin. Heureusement nos fidèles et futurs équipiers, Laura et Emile, coursiers fiables et responsables de leur état (entendre non Chronopost, non Colissimo, non DHL, non GLS, et autres tristes consorts de la sphère de la non livraison) doivent apporter dans leur valise un boitier électronique de secours en espérant qu’il s’agit bien de cela (je hais l’électronique…. Quand c’est mécanique, c’est cassé et on sait pourquoi ça va moins bien fonctionner, mais avec l’électronique c’est comme pour les bobos que l’on ne sait pas diagnostiquer : cela relève du psy  ou du stress ; et quand on a dit électronique on a tout dit : il faut remplacer, tout ,sans savoir pourquoi, et cela coûte un bras.

Nous verrons Mercredi matin ce que dit le « spécialiste ».

Une bonne partie de la journée est occupée aussi à pester autour de l’informatique et de ses facéties. Stéphane a son compte mail bloqué par free car soit disant compromis, c’est la 4eme fois que free lui fait le coup et on ne sait ni pourquoi, ni comment réparer. Donc il a une bonne dizaine de jours de mails perdus à jamais non déblocables. Antoine s’est même déplacé en vain pour le débloquer via la freebox comme demande Free mais sans donner la procédure donc bernique, rien à faire, quand ça veut pas, ça veut pas, en matière informatique. Captain a donc passé sa journée a changer son adresse mail auprès de tous les organismes possibles en pleine période de demande de retraite !!!!

Quand à moi j’ai bataillé avec une imprimante/scanner en wifi avec mon mac qui imprime mais ne voulait pas scanner. Oyez oyez braves gens !, rentrez vous bien cela dans votre crâne, l’imprimante travaille en wifi avec l’ordi mais votre téléphone travaille en partage de connexion…soit disant. Moi je l’en fiche de tout cela, une imprimante doit imprimer et un scanner doit scanner, que cela vienne d’un ordi ou d’un téléphone et, avec un bon vieux fil, donc avec une bonne vieille liaison mécanique, tout cela ne serait pas arrivé et ne m’aurait pas mis  la rate au jus de poissons.

Ce soir c’est dîner on board Mahoa, le doliprane  est prêt pour le coucher de ce soir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *